Louis Albi, ancien participant de la Star Academy, exprime son bonheur en dansant dans le clip musical “Pleurer de joie” tout en essuyant ses larmes.

Alors que le public est captivé par les nouveaux talents de la saison 11 de “Star Academy” et s’apprête à découvrir l’élimination d’un des participants lors du prime de ce vendredi, les anciens candidats de la saison précédente tracent leur chemin dans le monde de la musique. La gagnante exceptionnelle, Anisha Jo, a récemment lancé son premier album intitulé “Lumière”, tandis que Léa, très active sur les réseaux sociaux, dévoilera son nouveau single “Qui je suis” ce vendredi, peu de temps après avoir quitté son label Indifference Prod. Cependant, celui qui a véritablement embrassé cette aventure est Louis Albi. En tant que finaliste de la saison 10, le jeune chanteur exprime fièrement sa singularité à travers son premier album, “Pleurer de joie”. Il déclare : « J’ai la fierté de dire que je n’ai fait aucune concession pour cet album. Tout ce que je voulais, que ce soit au niveau des sonorités ou de l’esthétique, a été pris en compte. Avant même la signature, j’avais clairement exposé mon projet et je n’étais pas prêt à faire des compromis. Le résultat correspond exactement à ma vision. L’objectif est de confirmer et de montrer à mon public de la “Star Academy” que je suis avant tout un artiste. »

Présenté à travers le single “Que tu te mentes”, l’album n’a attiré qu’un peu plus d’un millier de curieux en un mois, un score quelque peu modeste pour l’artiste. Cependant, Louis Albi espère inverser cette tendance en dévoilant le clip du morceau-titre “Pleurer de joie”. À travers cette chanson qu’il a interprétée sur le plateau de la “Star Academy”, le chanteur ose mettre en avant ses émotions sans chercher à les dissimuler : « Mon hypersensibilité a toujours fait partie de moi. Tout au long de ma vie, ressentir les choses de manière intense a été un défi, mais j’ai réussi à en faire une grande force, une qualité quotidienne. J’ai transformé cette souffrance en petites perles de beauté, cherchant l’espoir et la lumière au bout du tunnel. »


C’est précisément cette vision qu’il exprime dans le clip de “Pleurer de joie”, réalisé par Martin Schrepel, où il enchaîne les scènes au sein d’un grand cube transparent. Que ce cube soit rempli de mouchoirs, de confettis ou de neige, Louis Albi danse pour exorciser sa peine : « Quand il m’est difficile de verbaliser ce que je ressens à l’intérieur, je pleure / Ainsi, je pleure, par amour je pleure / Pas de douleur cette fois, je pleure ».

Crédit photo : Capture vidéo YouTube
Rédacteur : Baudry Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Écoutez Enjoy Station en direct gratuitement et sans limite sur votre mobile.
logo play store logo app store


Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.