Une chanson country anti-élites propulsée numéro un des ventes aux Etats-Unis

Décidemment, l’Amérique fond pour les chansons country qui divisent. Après “Last Night” de Morgan Wallen (et un record à la clé dans les charts) et “Try That In A Small Town” de Jason Aldean, c’est au tour d’Oliver Anthony de créer la sensation outre-Atlantique. Ce fermier originaire de Virginie créé la surprise aux Etats-Unis depuis une semaine avec sa chanson “Rich Men North of Northmond” dans laquelle il dénonce la dure vie quotidienne des ouvriers, en comparaison aux privilèges des élites de la classe la plus riche. « Ces hommes riches au nord du Richmond / Dieu sait qu’ils veulent juste avoir le contrôle / Ils veulent savoir ce que tu penses, ils veulent savoir ce que tu fais / Et ils pensent savoir ce que tu sais, mais je sais que tu sais / Car ton dollar n’est pas de la merde et il est sans cesse taxé / A cause des hommes riches du nord du Richmond » y chante-t-il sur le refrain de sa chanson aux inspirations bluegrass : « C’est une vraie honte ce que le monde est devenu / Pour les gens comme toi et moi / J’aimerais pouvoir me réveiller et me dire que ce n’est pas vrai / Mais ça l’est, oh ça l’est ».

“Je veux être une voix pour ces gens”

Postée sur le compte YouTube de radiowv, la vidéo de la chanson “Rich Men North of Northmond” – Richmond étant la capitale de la Virginie, située à 175 kilomètres de Washington, D.C. – est devenue immédiatement virale et compte aujourd’hui 32 millions de vues. En interview, Oliver Anthony explique avoir voulu mettre le doigt sur les problèmes récurrents de la classe ouvrière. Et notamment les innombrables taxes que doivent payer ceux qu’on surnomme les “cols bleus” : « La chose universelle que je vois, c’est que peu importe les efforts qu’ils mettent dans ce qu’ils font, ils ne peuvent pas vraiment avancer parce que le dollar ne vaut pas assez, ils sont surtaxés ». Le fermier et désormais chanteur de Virginie dit vouloir être « une voix pour ces gens » : « Et pas seulement eux, mais pour les humains en général. Tant que vous êtes au-dessus de la terre, vous avez une chance de vous battre »

Et les Américains se sont pris de passion pour ce titre, qui a pris une nouvelle tournure. Si le New York Post décrit le tube comme « l’hymne des cols bleus », de nombreuses personnalités de la sphère politique américaine n’ont pas hésité à donner leur avis sur la chanson d’Oliver Anthony. Celle-ci a rapidement été récupérée par l’extrême-droite américaine, comme le souligne Rolling Stone : « Les influenceurs d’extrême-droite ont trouvé leur nouvelle chanson country favorite ». Pour Marjorie Taylor Greene, élue républicaine du Congrès et soutien de Donald Trump, “Rich Men North of Northmond” est « l’hymne des Américains oubliés qui soutiennent vraiment cette nation et malheureusement le monde avec leurs impôts durement gagnés et leur travail incroyablement dur » : « Cette chanson représente mon district [le 14ème district de Géorgie, ndlr] et les gens d’Amérique que je connais et que j’aime. Je me battrai pour l’Américain oublié tous les jours ». Idem pour Kari Lake, ancienne présentatrice et femme politique républicaine : « Je ne peux pas écouter [cette chanson] sans avoir des frissons. C’est cru, vrai, et ça touche le coeur des hommes et des femmes à travers cette grande nation. Merci Oliver Anthony d’avoir écrit l’hymne de ce moment de l’histoire américaine ».

Numéro un devant Morgan Wallen et Taylor Swift !

Le succès est donc au rendez-vous. Publiée le 11 août sur les plateformes de streaming, “Rich Men North of Northmond” a rapidement atteint la première place du top iTunes américain et cumule aujourd’hui 15,8 millions d’écoutes sur Spotify. Ce qui est suffisant pour que le titre soit numéro un du Billboard Hot 100 cette semaine, le classement de référence aux Etats-Unis. La chanson virale d’Oliver Anthony débute donc directement à la première place, surclassant deux autres tubes country du moment : “Fast Car” de Luke Combs et “Last Night” de Morgan Wallen. Selon l’institut de comptabilisation Luminate, “Rich Men North of Northmond” a totalisé 17,5 millions de streams et 147.000 téléchargements en une semaine sur le sol américain. Même s’il n’a pas été envoyé officiellement aux radios, le titre a quand même enregistré 553.000 impressions d’audience à la radio, grâce aux stations country.

Au micro de Billboard, Oliver Anthony se dit heureux du succès de son morceau : « Le désespoir et la frustration de notre époque résonnent comme une réponse dans cette chanson. La chanson elle-même n’a rien de spéciale, mais les gens qui l’ont soutenue sont incroyables et méritent d’être entendus ». Sur Facebook, l’artiste à la barbe rousse ajoute que ce succès ne le motive pas pour l’instant à signer avec une maison de disques : « Les gens de l’industrie ont halluciné quand j’ai refusé des offres de 8 millions de dollars. Je ne veux pas six tourbus, 15 tracteurs et un jet. Je ne veux pas jouer des concerts dans des stades je ne veux pas être dans la lumière. J’écris la musique que j’écris parce que j’ai souffert de santé mentale et de dépression. Ces chansons ont touché des millions de personnes à un niveau très profond car elles sont chantées par quelqu’un qui ressent les mots au moment même où ils sont interprétés ».

Théau BERTHELOT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Écoutez Enjoy Station en direct gratuitement et sans limite sur votre mobile.
logo play store logo app store


Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.